Tiers-Lieux

Statut : Groupe de travail en train de se monter. Volontaires plus que bienvenus.

Objectifs :

Il n’existe pas de dĂ©finition prĂ©cise de ce qu’est un tiers-lieu. NĂ©anmoins, on peut le dĂ©crire en tant qu’endroit oĂč l’on prend plaisir Ă  se rassembler, oĂč l’on tient des conversations, oĂč l’on Ă©change ; une sorte d’agora publique ou privĂ©e, un cafĂ© du commerce ou comme dans son temps le lavoir. Cette notion a Ă©tĂ© introduite par le sociologue amĂ©ricain Ray Oldenburg en 1989.

Doter le territoire Creusot-Montceau d’un ou plusieurs tiers-lieux permettrait ainsi l’existence d’espaces incubateurs d’initiatives dans le domaine de la transition.

Ils auraient vocation Ă  promouvoir des valeurs telles que le partage, l’ouverture culturelle, l’Ă©conomie sociale et solidaire, l’Ă©cologie,… en regroupant par exemple :

  • des ateliers de rĂ©paration (vĂ©lo, Repair CafĂ©…) et d’apprentissage des savoir-faire (cuisine, fabrication de produits mĂ©nagers et cosmĂ©tiques…)
  • des espaces de coworking
  • de la restauration (basĂ©e sur des produits locaux)
  • des gratiferias temporaires ou permanentes
  • des confĂ©rences, expositions, Ă©vĂ©nements, etc.

L’objectif n’est pas de faire du profit, mais de contribuer Ă  transformer la sociĂ©tĂ© en lien avec les valeurs du mouvement. De tels lieux doivent donc ĂȘtre construits de maniĂšre collective, en reposant avant tout sur le tissu associatif, et gagneraient Ă  ĂȘtre mis en place en partenariat avec les collectivitĂ©s locales.